lundi 10 août 2015

"Comment (bien) rater ses vacances"


"Chers parents,
Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J'espère que vous n'êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon depuis la Corse. 
Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m'envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. 
Votre fils bien-aimé, 
Maxime"

Maxime a 17 ans et aucune envie de partir faire le GR20 en Corse avec ses parents. Il préfère encore passer l'été au Kremlin-Bicêtre, avec sa chère grand-mère et un ordinateur devant lequel glander toute la journée. Du moins, c'est le plan jusqu'à ce qu'il découvre la confiture de cerises en train de cramer dans la cuisine et Mamie Lisette inanimée dans le cellier... 

Ca faisait longtemps qu'un héros de roman jeunesse ne m'avait pas été aussi sympathique. Solitaire assumé, joyeux et sarcastique, passionné par Sherlock Holmes et l'économie, mais aussi fan de rock et d'épinards, Maxime est un ado délicieusement capable de savourer l'instant présent. J'ai dévoré d'un trait le récit de ses vacances pas comme les autres, en riant beaucoup de ses mésaventures culinaires et en m'amusant de ses réflexions sur la vie. Vers la fin, j'ai été surprise par l'apparition d'un secret de famille qui semblait tomber comme un cheveu sur la soupe avant une conclusion un peu brusque... puis j'ai vu qu'il existait deux autres tomes des aventures de Maxime. Clairement, il me les faut! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire