dimanche 4 décembre 2016

3 livres de cuisine que je convoite en ce moment


S'il y a un rayon de librairie où je suis toujours émerveillée par les nouveautés, c'est bien le rayon cuisine. Les livres sont tellement beaux que pour un peu, on les achèterait juste pour les regarder. Sauf que pour quelqu'un qui s'efforce de suivre le chemin du minimalisme, ce ne serait pas très judicieux. Je sais que je n'aime pas passer du temps à préparer mes repas, et encore moins à pister des aliments exotiques à travers toute la ville. Mais comme tout le monde n'est pas aussi feignasse que moi, je vous présente trois ouvrages repérés récemment et qui m'ont beaucoup fait saliver:


Tout ce que je connais à la cuisine coréenne pour le moment, c'est le bibimbap (que j'adore) et le kimchi (qui me fait cracher des flammes par les nasaux). Mais j'aime l'aspect équilibré et les belles couleurs des plats proposés dans ces pages. Principes, ustensiles et ingrédients sont expliqués au début; la mise en page est claire et donne l'impression qu'exécuter une des recettes serait un jeu d'enfant. 





Dans la ligné de Gastrono Geek, des plats et desserts inspirés de tout un tas d'oeuvres de la culture populaire fantastique: Ma sorcière bien-aimée, Le monde de Narnia, Harry Potter... Les recettes sont très nombreuses et bien détaillées; elles semblent plutôt faciles à réaliser, et les illustrations font terriblement envie. De quoi composer un succulent repas à thème (pour Halloween plutôt que pour Noël, peut-être... encore que quand on aime, on ne se soucie pas des dates!).




Un des rares livres de cuisine que je possède est justement un livre de Clea, connue pour ses recette végétariennes et véganes aussi faciles que délicieuses. La soupe accompagnée de tartines est l'un de mes dîners préférés en hiver, et j'aimerais bien varier un peu mes classiques. Comme en plus, cet ouvrage est illustré par des photos incroyablement belles et poétiques, il n'est pas impossible que je finisse par craquer pour celui-là!

samedi 3 décembre 2016

"Tout plaquer et aller prendre un bain" (Mathou)


Vous cherchez une idée de cadeau "feel good" mais pas ruineux pour quelqu'un de votre entourage? Jetez-vous sur "Tout plaquer et aller prendre un bain" (sans oublier de le feuilleter vous-même avant de l'offrir, parce que ce serait dommage de vous en priver!). Il ne s'agit pas d'une bédé au sens où on l'entend d'habitude, dans la mesure où il n'y a pas d'histoire: c'est une collection de petits plaisirs quotidiens ou plus occasionnels, mignonnement illustrés par l'auteure du blog Crayon d'humeur à raison d'un par page. J'avoue que certains m'ont davantage parlé que d'autres. Ceux liés aux enfants me sont un peu passé au-dessus de la tête; par contre, j'ai adoré "Choisir le thé du soir", "Acheter des fleurs", "Rayer un truc sur sa To Do List", "Prendre un bain (même un jeudi à 15h32)", "Sniffer de la colle Cléopâtre" et beaucoup d'autres. Un ouvrage anti-morosité à mettre entre toutes les mains! 

mercredi 30 novembre 2016

"Le livre d'or" (Deborah Copaken Kogan)


Elles étaient colocataires à Harvard et sont toujours restées amies depuis la fin de leurs études. Addison, issue d'une riche famille WASP, a remisé son lesbianisme et ses prétentions artistiques pour faire trois enfants avec un écrivain qui n'écrit pas et ne s'occupe pas non plus de leur progéniture. Clover, métisse élevée dans une communauté hippie, est devenue directrice générale de Lehman Brothers, vient juste de se marier et aimerait bien avoir enfin un bébé. Mia a renoncé à sa carrière d'actrice pour devenir l'épouse au foyer d'un réalisateur de vingt ans plus âgé qu'elle, et cette vie lui convient si bien qu'elle vient de faire un quatrième enfant à la quarantaine passée. Jane, journaliste d'origine vietnamienne désormais installée en France, a perdu son mari grand reporter en Afghanistan il y a plusieurs années et vient juste de perdre sa mère adoptive d'un cancer; pendant qu'elle s'occupait de cette dernière, son nouveau compagnon l'a trompée, et elle n'arrive pas à le lui pardonner. La réunion des vingt ans de leur promo va être une occasion pour chacune de faire le point sur sa vie...

L'idée de suivre des amies de fac confrontées aux difficultés de la vie d'adulte est un grand classique de la littérature américaine. Récemment, on pense à "Les débutantes" de J. Courtney Sullivan qui a connu un beau succès en librairie. Rien de très original, donc, dans "Le Livre d'or", sinon les extraits de celui-ci intercalés entre les chapitres, dans lesquels chacun des protagonistes fait avec ses propres mots un bilan de sa vie durant les 5 ans écoulés depuis la réunion précédente. Pour le reste, il n'y a pas grand-chose à dire. La lecture est rapide et plutôt agréable, avec une fin chargée d'émotion sur le thème ultra-rabâché du "La vie est une pute et nous pouvons tous mourir du jour au lendemain, alors profitons pendant qu'il est encore temps". En somme, un bon bouquin de plage ou de train, mais pas plus.

lundi 28 novembre 2016

"La boutique Vif-Argent T1: Une valise pleine d'étoiles" (P.D. Baccalario)


Finley McPhee, treize ans, vit à Applecross, un minuscule village du nord de l'Ecosse où il ne se passe jamais rien. Ses parents élèvent des moutons, et les jours où il fait beau, le jeune garçon sèche l'école pour aller à la pêche avec son meilleur ami: son chien Chiffon. Jusqu'au jour où une mystérieuse boutique aux murs rouges, tenue par l'envoûtante Aiby Lily, apparaît sur la plage comme si elle sortait de nulle part... 

J'avoue: c'est la couverture, avec sa belle illustration et son enseigne embossée, qui a attiré mon attention en librairie. Et quand j'ai feuilleté ce premier tome de "La boutique Vif-Argent", j'ai été enchantée par les petits dessins qui en ornent les pages, ainsi que par les fiches d'objets magiques à la fin de certains chapitres. Restait la possibilité que ce soit mal écrit/traduit, ou que l'histoire soit inintéressante, mais ce n'est pas le cas du tout. J'ai adoré l'atmosphère d'Applecross (comme j'adore à peu près tous les bouquins qui se passent dans les highlands écossais), été intriguée par l'histoire originale de la boutique Vif-Argent et enchantée par les créatures et les artefacts mis en scène. Et si certains romans jeunesse pèchent par un style simpliste, ce n'est pas du tout le cas ici, où ni l'auteur ni la traductrice ne dédaignent un bon imparfait du subjonctif lorsqu'il se justifie. Bref, je suis plus que séduite, et la suite de cette série est déjà dans ma LAC (Liste A Acheter)! 




samedi 26 novembre 2016

"Les fabuleuses tribulations d'Arthur Pepper" (Phaedra Patrick)


Serrurier à la retraite, père de deux enfants adultes avec qui il n'a guère de contacts, Arthur Pepper mène une vie des plus routinières dans sa petite maison de la banlieue de York. Un an pile après la mort de sa femme bien-aimée, il se décide enfin à trier ses affaires... et au fond d'une botte, il découvre un bracelet en or garni de huit breloques. Certain de ne l'avoir jamais vu au poignet de Miriam, il se lance dans une quête pour comprendre l'origine de chacune des breloques - et découvre à sa femme un passé dont il ne soupçonnait pas l'existence. Connaissait-il vraiment la personne à côté de qui il a mené pendant quarante ans ce qu'il pensait être une vie conjugale réussie? 

Les voyages initiatiques ne sont pas réservés aux adolescents,  et il n'est jamais trop tard pour bousculer sa vie, clame Phaedra Patrick dans son premier roman. Certes, l'histoire n'est pas des plus réalistes; il faut plutôt la voir comme une fable moderne et bienveillante. En fouillant le passé mouvementé de sa femme, Arthur Pepper apprend autant de choses sur lui que sur elle, brise la routine dans laquelle il est englué et sort enfin de la coquille de son deuil pour se rendre compte que son existence de septuagénaire a encore beaucoup à lui offrir. Alors, malgré un style assez scolaire qui manque un peu de peps, j'ai pris plaisir à lire  "Les fabuleuses tribulations d'Arthur Pepper" (en anglais, de sorte que je ne peux rien dire au sujet de sa traduction française).

samedi 19 novembre 2016

10 suggestions de livres à offrir aux enfants de votre entourage pour Noël




A partir de 3 ans
L'imagier le plus fou du monde: Parce qu'il tellement magnifique que mêmes les parents se régaleront à le feuilleter. 
A l'intérieur des méchants: Si on ouvre un loup, un ogre ou une sorcière, que trouve-t-on dedans? Pas forcément ce à quoi on s'attend, comme le démontre ce très original pop-up book.

A partir de 5 ans
Bagnoles: Livre illustré montrant l'intérieur en coupe de divers véhicules tous plus farfelus les uns que les autres, avec des tas de détails marrants et des commentaires pleins d'humour. 
Un petit tour avec Mary Poppins: L'histoire de la célèbre gouvernante, illustrée en style ombres chinoises et en papier découpé d'une finesse incroyable. 

A partir de 7 ans
Un voyage en mer: Merveilleux pop-up book qui, sous prétexte de raconter un voyage transatlantique, montre différents modèles de bateaux en 3D papier. 

A partir de 9 ans
Anatomie: Pour les enfants curieux du fonctionnement du corps humain, un livre éducatif splendide qui présente ce dernier sous forme de couches de papier découpé superposées - les organes internes par-dessus le squelette par-dessus le réseau nerveux... 
Warren XIII - L'oeil qui voit tout: Très beau roman fantastico-gothique avec des illustrations en rouge et noir.
Les dragons de Château-Croulant: Roman loufoque écrit par Terry Pratchett, l'auteur des Annales du Disque-Monde.
Miss Dashwood, nurse certifiée - De si charmants bambins: Roman drôle et tendre mettant en scène d'intenables bambins français dont une parfaite nurse va devoir prendre l'éducation en main.
Avant l'ouragan: Roman émouvant dont l'héroïne orpheline, vivant dans l'un des quartiers les plus pauvres de la Nouvelle-Orléans, se trouve confrontée à l'ouragan Katrina. 

(Pour des idées de livres convenant à des ados, cliquez sur le tag "jeunesse" dans la colonne de droite.)

lundi 14 novembre 2016

"Warren XIII T1: L'oeil-qui-voit-tout" (Tania del Rio/Will Staehle)


Warren XIII, douze ans, descendant d'une longue lignée de Warren, est l'héritier de l'hôtel éponyme. Hélas, depuis que son père est mort cinq ans auparavant et que son fainéant d'oncle Raoul a repris la gestion, l'établissement périclite. En attendant sa majorité, Warren est relégué dans une mansarde et obligé par son horrible tante Annaconda de se charger de tout le ménage et l'entretien. Ses deux seuls amis sont le chef Pralin qui lui refile de bons petits plats en douce, et son tuteur le vieux M. Zéphyr qui vit retranché dans la bibliothèque. Mais un jour, un étrange personnage à la tête entièrement bandée débarque à l'hôtel Warren... 

Sur ces prémisses au croisement d'"Harry Potter" et de "La famille Addams", Tania del Rio bâtit une histoire fantastique délicieusement gothique, et surtout merveilleusement illustrée en rouge et noir par la talentueux Will Stahle. Immense et décrépit à souhait, l'hôtel Warren offre un cadre à l'atmosphère intrigante pour ces aventures d'un jeune héros au physique ingrat mais au caractère attachant. De l'amitié, du surnaturel, un mystère à élucider et un final spectaculaire feront de "Warren XIII: L'oeil-qui-voit-tout" un excellent cadeau de Noël pour les préados de votre entourage amateurs de ces genres.